Accueil Je me souviens

Je me souviens...

[...] de ces stock-cars de mon enfance qui roulaient sur des pistes en terre battue. La plupart de ces bolides d'antan étaient construits sur la base de modèles des années 1930 et 1940. Non, ça ne me rajeunit pas.
Reynald Lehouillier
2009-01-21

[...] de ce temps où les constructeurs américains offraient une ou même plusieurs versions musclées d'un même modèle. On pouvait compter de 4 à 6 versions et chacune d'elles offrait plusieurs motorisations. Dépendamment de ses goûts et de son budget, l'acheteur qui avait un faible pour un modèle d'une marque en particulier avait ainsi la possibilité de l'obtenir pratiquement sur mesure. General Motors, Ford, Chrysler et American Motors présentaient tous dans leurs catalogues un modèle de base sans aucun artifice; les Chevrolet Biscayne, les Ford Custom, les Plymouth Savoy, les Pontiac Strato Chief, les Dodge Polara et quelques autres faisaient partie de ce groupe économique. Et même ces versions les moins chères dont le moteur de base était généralement un "petit" 6 cylindres, le consommateur pouvait choisir un autre moteur 6 cylindres plus performant ou un des 8 cylindres optionnels dont certains développaient près de 300 HP. Dans les années 60 et au début de la décennie 70, on ne devait pas présumer de la puissance des véhicules selon l'allure de la carrosserie. Si les exemplaires en édition Sport étaient automatiquement pourvus d'un "big block", il ne fallait surtout pas prendre pour acquis qu'une auto pleine grandeur chaussée de pneus sans flancs blancs (les pneus à flancs blancs étaient très à la mode à cette époque) et affublée d'insignifiants enjoliveurs de roues ne cachait pas autre chose qu'un anémique moteur 6 cylindres. Bien des propriétaires de ce type de véhicules se sont amusés à surprendre des conducteurs de modèles à l'appellation "Sport" beaucoup plus onéreux. L'adage voulant que l'habit ne fait pas le moine était plus qu'à-propos dans ces années folles et meurtrières.
Reynald Lehouillier
2009-01-21

[...] de l'introduction sur le marché de ces kits de roues adaptables sur les motoneiges dans les années 1970. À ce que je sache, ce concept plutôt original ne fut pas une réussite commerciale.
Reynald Lehouillier
2009-01-21

[...] Je me souviens de la toute première Corvette que j'ai vue ailleurs qu'à la télévision. De jeunes touristes américains qui n'étaient pas certains d'avoir emprunté la bonne route s'étaient arrêtés dans mon village pour prendre des informations. Je ne pourrais pas dire de quelle année-modèle était la Stingray mais je serais porté à croire que c'était une 1963. Il faut dire qu'une telle scène était quelque peu récurrente dans mon patelin...et à mon grand plaisir car ça me permettait d'admirer en personne de belles bagnoles que je n'avais pas l'occasion de voir souvent.
Reynald Lehouillier
2009-01-21

[...] Je me souviens (malgré mon très jeune âge) de la construction du Métro de Montréal et des virulentes critiques adressées au maire de l'époque Monsieur Jean Drapeau par des citoyens. On disait que celui-ci avait des idées de grandeur et que ça coûtait trop cher aux contribuables. L'idée d'un métro à Montréal remontait à bien des années avant sa mise en chantier car pratiquement toutes les métropoles des pays industrialisés en disposaient d'un dans les années 50. Notre métro a maintenant plus de 40 ans, pourrait-on imaginer Montréal sans celui-ci?
Reynald Lehouillier
2009-01-14

[...] Je me souviens de ces véhicules mi-autos et mi-camions qu'étaient les Ranchero de Ford et El Camino de Chevrolet. Je me suis toujours demandé ce qui justifiait la production de tels hybrides. J'en déduis que les acheteurs de ce type de véhicules avaient besoin d'une camionnette mais exigeaient plus de confort. Si les pick-ups d'aujourd'hui offrent une douceur de roulement comparable aux automobiles, il en était autrement dans le passé sans compter que les intérieurs étaient spartiates. À noter; Chrysler n'a pas imité General Motors et Ford dans ce segment de marché, ce qui représente en soi un fait surprenant d'autant plus que les versions El Camino et Ranchero ont été produites sur une période relativement longue.
Reynald Lehouillier
2009-01-03

[...] Je me souviens des Plymouth Fury GT 1970 et 1971. Il s'agissait de gros bolides marquant justement la fin d'un ère de puissance et plus particulièrement dans la catégorie des voitures pleine grandeur. Elles étaient mues par un moteur de 440 pouces cubes et dépendamment de la version ainsi que de l'année-modèle, le nombre de chevaux variait de 350 à 390. Seulement 1,000 unités combinant les modèles 70 et 71 furent produites. Selon les analystes du marché de la voiture de collection, ces gros muscle cars ne sont pas très populaires mais sont par contre très activement recherchés par quelques mordus. Leur valeur actuelle se situerait entre $20,000 et $30,000 mais sont très difficiles à dénicher en raison de leur nombre limité et les actuels propriétaires en sont pleinement conscients.
Reynald Lehouillier
2009-01-03

[...] Je me souviens de la très populaire série télévisée Route 66 au début des années 60. Martin Milner et George Maharis (3 saisons sur 4) tenaient respectivement les rôles de Tod et Buz, deux jeunes qui parcouraient les États-Unis dans une Corvette convertible.
Reynald Lehouillier
2009-01-02

[...] Je me souviens de l'arrivée sur le marché de la remarquable Ford Pantera qui était présentée à l'époque (1970) comme étant rien de moins que l'anti-Corvette. Malgré ses lignes très esthétiques et ses performances, elle n'a pas réussi à supplanter la Vette et nous devons parler d'elle au passé depuis déjà longtemps.
Reynald Lehouillier
2008-12-30

[...] Je me souviens de l'époque où les moteurs n'étaient pas encore pourvus de l'injection électronique. Je sais que certains mordus regrettent cette époque pour diverses raisons dont la simplicité mécanique et je sais aussi que de nombreux véhicules de compétition sont encore propulsés par des moteurs à carburateur. Le principal avantage de l'injection électronique pour nous les Québécois, c'est en rapport direct avec nos hivers rigoureux car cette technologie facilite grandement le démarrage par temps froid. Fait probablement oublié des 40 ans et plus; l'alimentation par carburateur faisait en sorte que la simple opération de démarrage même en été pouvait s'avérer un échec si on ne connaissait pas la technique appropriée selon le moteur de la voiture. Certains moteurs exigeaient un petit coup d'accélérateur avant de tourner la clé, d'autres en demandaient deux, quelques types de moteurs commandaient un enfoncement à mi-course de la pédale d'accélération avant de mettre le contact, d'autres démarraient rapidement à la condition que le conducteur appuie légèrement sur l'accélérateur pendant qu'il tourne la clé de contact et j'en passe. Au fait, ça ne vous fait pas penser à un anti-démarreur? Cependant, si on ratait le démarrage, le carburateur permettait à l'automobiliste de corriger facilement son erreur, ce qui est loin d'être le cas avec les systèmes à injection modernes; il lui suffisait d'ouvrir le capot, enlever le couvercle recouvrant le filtre à air ainsi que le carburateur, placer un tournevis ou encore un stylo dans le carburateur afin que le papillon reste ouvert, puis revenir dans l'habitacle pour à la fois enfoncer complètement la pédale d'accélérateur et tourner la clé, et ça marchait à tout coup. Autre point relativement positif si je puis dire; il était possible de faire démarrer un moteur qui refusait de s'activer par des froids intenses en vaporisant de l'éther directement dans le carburateur mais fallait-il que la batterie soit à la hauteur. Et pour revenir plus spécifiquement aux inconvénients du carburateur; quand il faisait froid ou lorsqu'il pleuvait abondamment, le moteur tournait longtemps "sur le choke" jusqu'à ce qu'il ait atteint une certaine température et la révolution très élevée du moteur obligeait souvent le conducteur en milieu urbain à garder le pied sur la pédale de freinage pour retenir la voiture. Vous pouvez vous imaginer combien il était dangereux de rouler sur un pavé glacé quand le moteur était encore froid. C'est probablement de là qu'origine l'habitude peu écologique de laisser tourner pendant de longues minutes un moteur en hiver. Et lorsque "le choke débarquait trop vite" et que le moteur n'était pas suffisamment réchauffé, le ralenti excessivement bas (genre Harley-Davidson) faisait qu'il avait tendance à "étouffer" lors d'une attente à un feu de circulation. Encore une fois, vous pouvez vous imaginer combien les collisions par l'arrière étaient fréquentes aux intersections dans ce temps-là. Quand je pense qu'il y en a qui disent encore que c'était le bon temps. Vive le progrès!
Reynald Lehouillier
2008-12-27

[...] Je me souviens de la très jolie Volkswagen Scirocco de première génération. Quel beau style pour l'époque! Il n'est pas étonnant que VW ressuscite le nom après tant d'années.
Reynald Lehouillier
2008-12-27

[...] Je me souviens que lorsque Rick Wagoner devint le grand patron de General Motors, la valeur de l'action grimpa à $75.75. Quelle chute depuis ce jour!
Reynald Lehouillier
2008-12-27

[...] Je me souviens du premier choc pétrolier en 1973. En raison de fortes tensions au Moyen-Orient, le prix du baril de pétrole passa de $3 à $10 en quelques semaines seulement. Les bulletins de nouvelles de fin de soirée nous montraient régulièrement de longues files de voitures aux abords des stations d'essence un peu partout dans le monde industrialisé mais la situation était tout de même moins dramatique chez nous qu'aux États-Unis.
Reynald Lehouillier
2008-12-27

[...] de ces superbes Thunderbird du début des années 60. Ces voitures étaient non seulement belles et luxueuses mais performantes aussi. Il faut dire que ce modèle produit par Ford était plutôt rare au Québec en raison de son prix élevé.
Reynald Lehouillier
2008-12-27

[...] des imposants frères McGuire qui faisaient la promotion des motocyclettes Honda en parcourant les États-Unis sur celles-ci. En raison de leur popularité, un promoteur de lutte avait réussi à les convaincre de devenir lutteurs mais le terme "attraction" était plus conforme à la réalité. Même en acceptant de monter dans des arènes, ils ont grandement contribué à populariser les produits de la marque japonaise puisqu'ils s'y rendaient en Trail CT-70 ou même en Mini-Trail Honda de 50cc. Malheureusement, Benny et Billy dont le véritable nom de famille était McCrary sont tous deux décédés.
Reynald Lehouillier
2008-12-27

[...] de la luxueuse Chrysler Imperial. Cette voiture était destinée à concurrencer directement Cadillac et Lincoln mais elle n'a jamais pu s'imposer commercialement sur les deux autres et plus particulièrement contre la Cadillac qui demeurait la référence en matière de grosse voiture de luxe. Il est à noter que l'Imperial faisait partie de la gamme des modèles Chrysler contrairement à Cadillac et Lincoln qui sont des marques proprement dites, c'est possiblement ce simple fait qui a nui à sa popularité.
Reynald Lehouillier
2008-12-27

[...] de cette époque où la grande majorité des automobiles étaient à propulsion plutôt qu'à traction et encore moins à traction intégrale. Dans le but de se donner une chance en conduite hivernale, nous avions pour la plupart l'habitude de placer des sacs de sable ou de sel dans le coffre arrière de nos voitures pour améliorer un tant soit peu la motricité. Ce n'est pas par hasard qu'on retrouvait aussi une paire de Traction Aid dans le coffre de nombreuses autos et je me souviens également que ces "kits" s'offraient souvent comme cadeaux de Noël.
Reynald Lehouillier
2008-12-27

[...] de la grande popularité de la Honda Trail CT-70 et tout particulièrement sur les terrains de camping dans les années 70. Sa configuration, ses pneus aux dimensions réduites et son guidon amovible faisaient en sorte que ce modèle était très facilement transportable. D'ailleurs, Honda offrait un support de transport qui s'installait facilement et rapidement à l'arrière d'une voiture.
Reynald Lehouillier
2008-12-27

[...] Je me souviens de notre première motoneige. Il s'agissait d'une Sno Jet 1969 achetée en décembre 1968 que mon père avait réussi à négocier pour $1,025. La Sno Jet était propulsée par un moteur allemand à deux cylindres de marque Hirt développant 28 chevaux, ce qui en faisait un bolide pour l'époque parce que la grande majorité des motoneiges affichaient des puissances de 14 à 24 chevaux. Quelques années plus tard et après un incident mécanique, mon père fit remplacer le moteur Hirt par un Sachs de 35 chevaux.
Reynald Lehouillier
2008-12-21

[...] Je me souviens d'un ami de mon frère Michel qui roulait dans une superbe Plymouth Sport Fury convertible 1965 flambant neuve. Et en plus, elle était rouge.
Reynald Lehouillier
2008-12-13

[...] Je me souviens d'une époque pas si lointaine où les rues et les routes étaient ruisselantes même pendant des tempêtes de neige (des vraies) tellement les services publics y épandaient des abrasifs. Ironiquement, les voitures de ce temps-là étaient très vulnérables à la corrosion alors que celles d'aujourd'hui sont mieux protégées contre la rouille mais le sel se fait maintenant plus rare sur nos artères.
Reynald Lehouillier
2008-12-11

[...] de la très controversée Chevrolet Corvair. Elle était relativement révolutionnaire pour un voiture américaine car elle était propulsée par un moteur refroidi à air monté à l'arrière tout comme la Beetle de Volkswagen. Elle fut principalement décriée par l'avocat et défenseur des droits civiques Ralph Nader qui la considérait très dangereuse pour la sécurité de ses occupants. J'ai entendu toutes sortes d'histoires à son sujet dont la plus populaire qui voulait que l'avant se soulève complètement à une certaine vitesse lorsque le vent soufflait de face. Vérités ou légendes urbaines? Comme bien d'autres personnes, je me le demande. Et en passant, il semblerait que Monsieur Nader n'a jamais été détenteur d'un permis de conduire. Oups!
Reynald Lehouillier
2008-12-07

[...] de la tristement célèbre Ford Pinto (et Mercury Bobcat) en raison principalement des risques élevés de déflagration si celle-ci se faisait percuter violemment par l'arrière. Ford ne corrigea la situation qu'après s'être fait tirer l'oreille par les instances fédérales américaines et plusieurs dizaines de millions de dollars versées à des proches de victimes à la suite de procès. Les patrons de Ford avaient pensé qu'il serait plus économique d'attendre les éventuelles poursuites judiciaires plutôt que d'apporter des correctifs pourtant peu coûteux. Il n'est donc pas étonnant que la population en général démontre peu de sympathie à l'endroit des fabricants américains présentement aux prises avec de très sérieuses difficultés financières.
Reynald Lehouillier
2008-12-07

[...] Je me souviens de l'écusson "Body by Fisher" que l'on retrouvait par le passé dans le bas de caisse des produits GM.
Reynald Lehouillier
2008-12-07

[...] Je me souviens de la Triumph TR7 qui remplaça la très populaire TR6 en 1976. Il s'agissait d'une voiture peu performante à l'esthétique plutôt discutable et surtout très vulnérable à la corrosion.
Reynald Lehouillier
2008-12-06